Tout savoir sur le masternode

Pendant des années, les cryptomonnaies ont sécurisé leurs transactions grâce au système de consensus dit de Proof of Work (POW) qui utilise la puissance de calcul des ordinateurs. Cependant, ce dernier a vite montré des limites et d’autres manières de sécuriser les blockchains sont apparues. Notamment avec l’arrivée du Proof of Stake (POS), qui a remplacé le mining par le staking. Dans cette niche, certaines blockchains ont recours à des systèmes de masternodes. Voyons ensemble ce que sont ces fameux masternodes et ce qu’il se cache derrière tous ces termes barbares !

 

Définition d’un masternode

À leurs débuts, les blockchains fonctionnaient uniquement grâce à un système de consensus de Proof of Work (Preuve de Travail). Celui-ci, bien qu’extrêmement sécurisé a vite montré certaines limites, tant sur sa capacité à gérer de nombreuses transactions que sur sa consommation énergétique supposée.

Pour régler ce problème, les développeurs ont réfléchi à de nouveaux modèles de consensus comme le Proof of Stake (Preuve d’enjeu). C’est dans le cadre de ce consensus que les masternodes entrent en action.

 

Comment fonctionne un masternode ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les masternodes font partie de la famille des consensus en Proof of Stake. De ce fait, ils fonctionnent grâce à la mise en staking (mise en jeu) d’un montant donné de cryptomonnaies faisant office de collatéral pour fonctionner. Par exemple, pour opérer un masternode DASH il faudra réunir 1000 DASH.

Une fois les tokens achetés, l’utilisateur devra déposer les fonds sur le wallet de la cryptomonnaie dont il souhaite opérer un masternode. Ensuite deux méthodes s’offrent à lui, soit l’utilisateur décide d’opérer lui-même le serveur sur lequel sera hébergé son nœud, soit il fait appel à une entreprise spécialisée comme Feel Mining pour l’assister et l’entretenir à sa place et ainsi l’aider à toucher un revenu passif.

 

Investir dans des masternodes sans se prendre la tête et à coût réduit ?

En plus des difficultés liées au déploiement du masternode, dans de nombreux cas la barre d’entrée est fixée relativement haute, car elle nécessite l’achat d’une grande quantité de tokens. Par exemple, pour un masternode DASH, il faut 1000 tokens pour prétendre au poste de validateur : la bagatelle de 98 000€ ! Autrement dit, se lancer seul dans le business des masternodes, c’est loin d’être à la portée de toutes les bourses ! Heureusement, comme nous vous l’expliquions plus haut, des services de nœuds partagés et gérés pour vous sont proposés par des entreprises spécialisées et sérieuses, à l’image de Feel Mining, une plateforme que nous avons déjà testée et que nous recommandons chaudement. Ainsi, plus besoin d’acheter l’intégralité du collatéral nécessaire, seule une portion vous permettra d’accéder au pourcentage équivalent des récompenses. Également, s’appuyer sur ce type de service vous permettra d‘éviter les migraines du déploiement et du maintien d’un masternode, car tout sera entièrement géré par l’équipe de Feel Mining.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *